Autorité du Bassin du Niger: Un bilan satisfaisant pour Dr Toupta Boguena

 

Passée à la tête de l’Autorité du Bassin du Niger (A.B.N) du 21 janvier 2016 au 12 mars 2018, l’ancienne secrétaire exécutive a établi son bilan à la presse tchadienne. Elle y relève ses réalisations et prouesses en dépit des difficultés qu’elle a rencontrées pendant son exercice.

Tout a commencé le 8 janvier 2016, date de sa nomination face à 6 autres candidats, dans le cadre du sommet des 9 chefs d’Etat membres de l’ABN à Cotonou au Benin. Dès sa prise de fonction le 21 janvier de la même année, les défis à relever sont énormes et elle en est consciente : « je me suis employée à relever les défis qui se présentaient à moi afin d’assurer une bonne représentativité du Tchad au sommet de cette institution, surtout que c’est pour la première fois, que notre pays dirige cette institution basée au Niger. Le résultat de notre travail prouve à suffisance que n’avons pas perdu notre temps à la tête de cette institution » affirme Dr Toupta Boguena.

70% de résolutions et recommandations exécutées

Selon elle, l’institution avait des plombs dans l’aile avant son arrivée: « plusieurs projets qui étaient au ralenti avant notre prise de service ont retrouvé une vitalité, et l’institution qui éprouvait des difficultés financières avec des arriérés de salaires du personnel et des découverts énormes à la banque a retrouvé une santé financière. Ceci, suite à la mobilisation des bailleurs que nous avons eu à faire à travers une table ronde des donateurs en juin 2016 à Abuja » confie-t-elle.

Outre la table ronde, un cadre d’échanges intitulé « Dialogue entre l’ABN et ses partenaires techniques et financiers » est instauré en octobre 2017 ; des missions dans les pays membres sont effectuées pour recueillir leurs contributions et des contacts constants avec les partenaires de l’institution sont multipliés, ajoute Toupta Boguena.

Une autre prouesse réalisée par l’ancienne secrétaire exécutive de l’Autorité du Bassin du Niger est la décision de l’Union Européenne de revenir comme partenaire de l’institution : « A travers nos négociations dans la franchise la plus totale, nous avons pu ramener sur la liste de nos partenaires techniques et financiers l’Union Européenne, qui pour des raisons de mauvaise gestion financière avait quitté l’ABN depuis plus de 8ans avant notre arrivée, ou encore notre réussite lors de la COP23 en novembre dernier à convaincre l’Agence Française de Développement (AFD), le gouvernement néerlandais, et la GIZ dans le cadre de la coopération Allemande à prolonger leurs financements afin de permettre à l’ABN de perfectionner ses outils de collecte de données pour une bonne prise de décision, même dans les zones de conflits » s’en réjouit-elle.

Démis de ses fonctions pour un mandat qui court jusqu’en 2020, Toupta Boguena se dit fière d’être passée à la tête de l’institution et d’avoir été remplacée par un compatriote à qui elle souhaite plein succès.

Tags: 

Category: 

Sujets actifs

 

Commentaires récents