Education : six mois exactes de scolarité au Tchad pour l’année 2016-2017

L’annonce est faite le samedi 22 janvier par le ministre de l’éducation nationale, Ahmat Khazaly Acyl et de la promotion civique. Cela fait suites aux stratégies élaborées et adoptées par les services techniques du ministère. Lesquelles des stratégies qui mettent en exergue le temps d’apprentissage dans le milieu tant urbain que rural et touchent le calendrier scolaire, selon les mots du ministre.Les stratégies sont entre autres l’abolissement des journées bloquées pour le remplissage des bulletins ; les samedis pédagogiques et des congés de 2ème trimestre qui laisse seulement le lundi de pâque valable comme férié. Les programmes de Terminale et 3ème seront contractés et adaptés à l’essentiel, mettant de côté les cours accessoires en support complémentaires. Les établissements d’enseignement sont priés d’assurer 2h supplémentaires l’après-midi, ce qui permettra de gagner 202h, pendant les mois de janvier, février, Mars et avril.Dans le même temps, pour la réussite de l’année académique et l’aboutissement de ces stratégies, le ministre invite les enseignants à observer scrupuleusement les volumes horaires ; les dirigeants des établissements et les autorités administratives au suivi du déroulement de l’année scolaire. Il demande aux autorités traditionnelles d’encourager de s’impliquer amplement dans le renforcement des structures d’accueil et le suivi des enfants.Le ministre prévoit aussi une évaluation globale de progression des activités pédagogiques au terme de trois mois de cours intensifs. Par ailleurs, le Brevet de l’Enseignement Fondamental B.E.F se déroulera  dans la 1re quinzaine du mois de juillet et le baccalauréat à la 2ème quinzaine du même mois. « Chaque région, département ou établissement peut ajouter d’autres stratégies qui leurs sont propres si cela s’avère nécessaire », rappelle le ministre Acyl.

Category: 

Sujets actifs

 

Commentaires récents