Salon international de l’étudiant africain : Une grande première au Tchad

Trois (03) jours durant, le salon international de l’étudiant africain tenu au palais du 15janvier était riche en couleur. Élèves et étudiants de diverses écoles et instituts supérieurs ont visité les stands de différentes entreprises et écoles en plus des ateliers de travail organisés à l’attention des participants. Plusieurs conférences débats ont été animées par des imminents enseignants africains dont, une, sur l’intégration africaine. Dans le but d’aider encore plus les étudiants dans les perspectives scolaires, les thèmes des ateliers et des conférences sont plus portés vers la préparation des jeunes aux études supérieures , ainsi que la recherche de l’emploi, d’où un atelier sur l’élaboration d’un Curriculum Vitae et d’une lettre de motivation plus attractives et l’atelier sur l’entretien d’embauche.Selon les participants à ces ateliers, ils sortent outillés dans plusieurs techniques : « j’ai compris que mes CV et lettres de motivations que j’écrivais sont tout à fait différentes de ce que je viens d’apprendre. La formule que je viens d’apprendre est simple et plus efficace, plus attractive. Voilà la différence et il a fallu cet atelier pour que je m’en rende compte ». La satisfaction des participants ne saurait être voilée, très bénéfique qu’ils souhaitent que l’expérience se réitère : « prochainement, que cela dure au moins une semaine. On a trop à apprendre, surtout pour entamer les études supérieures. Grâces aux ateliers d’orientation, nous savons comment opter pour une filière qui nous convient », confie un étudiant.Une autre d’ajouter que les parents ne doivent pas forcer leurs enfants à une filière. Car, c’est en cela que découlent la plupart des échecs. Les parents sont donc interpelés à encourager leurs enfants dans le choix des filières, estiment ces jeunes participants.Dans les différents stands, l’ambiance est bon enfant : « c’est vraiment une joie d’être là et d’expliquer le travail de mon institution, qui est le Groupement des Ecoles Militaires Inter Armées GEMIA. Créée en 1971, le GEMIA semble être méconnu par le public c’est pourquoi nous avons jugé utile de venir expliquer et montrer ce que nous faisons aux jeunes, essayant de les amener à s’y intéresser », dit le guide. Au sein de l’armée, il y a des écoles qui forment aussi, et pas pour devenir forcement militaire, mais le choix revient à la personne. « On peut opter pour l’école des officiers et des réserves, l’école des enfants de troupes, etc », explique Gangué Philipe, du service informatique du GEMIA. Au stand d’EPICA, Amollah Toua Robert émet quelques souhaits : « nous aimerions que les organisateurs associent les universités et les instituts privés nationaux dès le début pour bien s’organiser. Et pendant les débats, qu’il y ait plus de nationaux parmi les panelistes pour expliquer comment se font les études privées au Tchad. C’est une bonne initiative qui ouvre le Tchad à l’international et nous souhaiterons que la prochaine fois, ça dure plus que 3 jours ».Mais les difficultés ne manquent pas, comme le souligne Mamadou Djimtebaye, responsable de la communication de l’évènement : « les difficultés majeures qu’on a rencontré émanent du manque de sponsors et le retard des vols de nos intervenants. Le retard des intervenants a joué aussi sur le timing de l’évènement,».Il affirme par ailleurs, que le déroulement du salon est satisfaisant et les objectifs atteints et que l'expérience sera reitérée dans un autre pays africain à la prochaine édition. Le salon international de l’étudiant africain restera un moment mémorable pour les jeunes qui y ont pris part. Des moments immortalisés, des expériences partagées, des rencontres et les ateliers de travaux ont égayé ces 3 jours d’assise. On notera que plus de 5 milles personnes ont pris part au salon, avec plus de 100 stands de différentes institutions, instituts et universités publiques et privées et des exposées. Le concert public du groupe togolais Toofan le samedi 26 au stade Idriss Mahamat Ouya a porté l’évènement à son comble de réussite.

Category: 

Sujets actifs

 

Commentaires récents