Tchad : Un congrès pour une nouvelle vision Politique du MDST

Le Mouvement pour la Démocratie et le Socialisme au Tchad (MDST) a tenu son 4e congrès ordinaire le 31 mars dernier ici à N’Djamena. Placé sous le thème « consolidation des acquis démocratiques et renforcement de la stabilité sociale »,les militants ont passé à peigne fin les bilans précédents et adopté de nouvelles stratégies politique pour les échéances à venir.

Toute la journée, les congressistes venus de toutes les régions du Tchad, ont débattu de 4 points principaux dont la politique générale, l’économie et la santé, l’éducation et l’environnement ainsi que la revue des textes de base et la défense et sécurité.

Selon eux, la stabilité sociale est une condition sine qua none pour l’exercice de la démocratie et au développement socioéconomique. Ce qui justifie le choix du thème selon leur dire.

Des recommandations s’en sont suivies pour la bonne marche du pays et du parti comme le relève le 1er rapporteur du congrès : « Les congressistes demandent au gouvernement de garantir l’exercice de la démocratie. Nous demandons de privilégier la concertation et le consensus dans la prise des décisions et actions à caractère social, économique et culturel. Aussi, nous revendiquons une bonne pratique de la gouvernance économique et sociale, une gestion efficace et efficiente des ressources tant matérielles qu’humaines  et l’implication de la population dans la recherche de solution dans le cadre de préservation de l’environnement ».

Le parti se donne aussi comme recommandation de participer à toutes les échéances électorales, seul ou en alliance avec d’autres formations politiques. A l’issu du congrès, Hamid Mahamat Dahalob est réinvesti président national du MDST jusqu’au prochain congrès.

Les montures sont attelées

Aussitôt réinvesti, Hamid Mahamat Dahalob lance le rythme de la cadence politique du parti. Se félicitant des efforts consentis pour arriver à bout, il exhorte les militants, dans la vision d’un nouveau Tchad à s’impliquer dans les échéances électorales à venir : « Nous devons nous préparer pour les élections législatives et communales qui sont les plus proches. Pour mieux nous préparer, nous envisageons de faire une grande tournée de restructuration de nos organes dans les différentes localités du Tchad profond », déclare Hamid Mahamat Dahalob.

Tags: 

Category: 

Sujets actifs

 

Commentaires récents