Tchad: Assassinat atroce de l'animateur-radio Modilé Lebad.'

"Djekiboro djé''. C'est ainsi que celui qui s'est trouvé pour pseudonyme Lebad taquinait affectueusement ses auditeurs à chacune de ses prises d'antenne.Désormais, il serait impossible de l'écouter sur les ondes car, la mort vient de l'emporter le 25 décembre, jour de la commémoration de la naissance de Jesus de façon atroceAssassiné injustement Selon les témoins sur les lieux, il était 20h, juste à côté de son domicile.En effet, Modilé Belrangar était dans un bar quand il a vu un jeune homme(militaire a la DGSSIE) en train d'importuner d'autres clients.

Reed Brody: « la CPI devrait s’inspirer du procès Habré »

Pour survivre à la crise à laquelle elle fait face aujourd’hui, la CPI doit mobilier ses alliés les plus convaincants : les victimes d’atrocités. Une contribution au débat d’openGlobalRights sur la Cour pénale internationale. English Avec les retraits annoncés de l’Afrique du Sud, du Burundi et de la Gambie, la Cour pénale internationale (CPI) est aujourd’hui face à sa plus grave crise depuis sa création. Le place de la Cour en Afrique est profondément menacée. Des rumeurs selon lesquelles d’autres Etats vont quitter la CPI abondent.

Un coup K.O, et Deby tua le Tchad

Le coup K.O de notre président lors des élections d’Avril dernier semble bien avoir achevé le Tchad. Déby semble bien avoir tué le Tchad par son coup K.O. Sinon, comment comprendre que juste après avoir tout mis en oeuvre pour gagner les élections une fois de plus, le président tchadien décide de plonger le pays dans un K.O total? De quelle manière comprendre qu’après avoir fait une campagne à grande pompe le pays se retrouve du coup dans une crise économique sans pareil? Pourtant, l’investiture a été fait à coût de milliard.

Tags: 

Pages

S'abonner à Mon Bien Etre RSS

Sujets actifs

 

Commentaires récents

Aucun commentaire disponible.

Support 24/7

Et pede eu platea vestibulum sit est leo nunc natoque accumsan. Felis tellus adipiscing Nullam orci consectetuer dictumst.

Vestibulum volutpat interdum eros